Inscription

Portes 
Ouvertes

Brochure

Play for care : le live caritatif au profit de la recherche médicale

Livestream Twitch, l'événementiel caritatif en plein essor

Depuis longtemps, l'événementiel fédère et rassemble le grand public autour de grandes causes et de valeurs. Que l'événementiel soit pour communiquer ou pour collecter des fonds, il sert les grandes causes solidaires. L'actualité de ces derniers temps a favorisé la transformation de ces événements au profit du format digital et les lives caritatifs se multiplient. Le succès de ces événements où les streamers se mobilisent autour de livestream Twitch n'est plus à prouver et les exemples sont nombreux. Les lives caritatifs permettent de mobiliser un plus large public incluant les jeunes donateurs atours de créateurs de contenus qui fédérent et engagent des milliers de personnes derrière eux. En 2020, c'est plus de 111 millions de dollars qui ont été colléctés lors d'événements caritatifs organisés sur Twitch au profit de diverses associations.

Nos étudiants se mobilisent au profit de la recherche médicale

Alors que le métier de chef de projet événementiel est, dans l'esprit collectif, un métier de terrain, il est évident qu'aujourd'hui il est également digital. L'événementiel de demain n'est plus uniquement en présentiel et le format hybride apparaît comme une opportunité pour les professionnels du secteur. L'ISEFAC a coeur de former les professionnels de demain et, entourée des professionnels du secteur, fait évoluer sa formation en adéquation avec les tendances du marché. Nous formons donc nos étudiants du Bachelor Chef de projet événementiel à tous les formats d'événements pour qu'ils puissent s'inscrire sur le marché du travail de demain tout en étant créatifs et innovants.

Nous avons à coeur également de soutenir nos étudiants qui souhaitent mettre à profit leurs compétences et expertises au profit d'un projet. C'est dans ce cadre, que des étudiants du campus de Nantes ont décidé de se mobiliser et de soutenir la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM). Ils ont ainsi organisé "Play for Care" un marathon caritatif Twitch en collaboration avec l'association Choeur de Gamers en faveur de la recherche médicale en santé mentale, aux côtés de la FRM.  Après plus de 52h de live, l'événement a permis de récolter 7173€ au profit de la FRM.  

Interview • Guilyan Clarisse

Rencontre avec Guilyan Clarisse, ISEFAC Bachelor Chef de projet événementiel (promotion 2021). De l'idée du projet à sa concrétisation, il revient sur les étapes du projet et sa fierté de voir celui-ci se concrétiser.

Qu’est-ce que le projet PLAY FOR CARE ?

PLAY FOR CARE, c'est un live caritatif sous forme de marathon. Cela s'est déroulé sur Twitch pendant tout un week-end, du vendredi 10 au dimanche 12 décembre 2021. Au total, 45 Streamers se sont réunis pour lever des fonds au profit de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM), dans le but d'aider la recherche en santé mentale L'événement a été streamé sur la chaîne principale de Chœur de Gamers, et sur toutes les chaînes de chacun des streamers mobilisés. Le marathon a été ponctué d'événements comme des talks shows avec des spécialistes, un concours ou encore des challenges lancés par les streamers.

Comment le projet PLAY FOR CARE est né? 

C'est grâce à la bourse au projet proposée par l'école que PLAY FOR CARE a pu voir le jour. Nous étions 8 étudiants et nous avions choisi le projet autour de la FRM qui consistait à faire deux recommandations événementielles, une pour trouver des mécènes et une pour lever des fonds et travailler sur la communication. La bourse au projet est un travail sur la base du volontariat et nous l'avons vu comme une opportunité. Nous avons scindé notre groupe en deux pour travailler sur chacune des recommandations. Clarisse (ISEFAC- promotion 2021) et moi-même avons décidé de travailler sur celle visant à lever des fonds. Étant fan de jeux vidéo ainsi que de l’univers de Twitch, je connaissais bien les lives caritatifs et je me suis dit qu'il y avait une opportunité à travailler sur cette piste, d'autant plus que le slogan de la FRM est "innover pour sauver". L'idée a plu à mes camarades et c'est ainsi que le projet est né.

Pourquoi avoir voulu contribuer à cet évènement ?

A titre personnel, je souhaitais travailler sur le projet de la FRM car j’aime le domaine de la santé, je compte y consacrer une partie de ma vie. J’étais également attiré par l’opportunité de pouvoir travailler avec le comité des Pays de la Loire (de la FRM) car une bonne recommandation pouvait être un atout à mettre en avant sur mon CV. Enfin, j’ai toujours eu la volonté de m'investir dans des projets solidaires. La collecte de fonds pour aider la recherche médicale est un rêve quand on sait que cela a déjà sauvé tellement de vie et qui peut en sauver d'autres.

Quel a été votre rôle et vos missions dans ce projet ?

Le but de notre recommandation digitale était d’abord d’étudier la faisabilité du projet, puis de faire une recommandation à Martina Daniel, Présidente du comité Pays de la Loire de la FRM. Pour ce faire, nous étions accompagnés par Louison Grouard (intervenante ISEFAC & dirigeante de l'agence Pawan), qui nous guidait dans nos démarches et qui faisait le lien avec le comité pendant les réunions. Le défi était de faire comprendre le milieu du streaming sur Twitch en réalisant notamment un benchmark des lives caritatifs et montrer des chiffres et en informant sur la plateforme.

Notre recommandation s’est donc par la suite concrétisée en mettant en évidence un potentiel partenariat avec l’association spécialisée dans les lives caritatifs “Chœur de Gamers”. Notre recommandation a plu au comité Pays de la Loire, puis au siège de la Fondation à Paris, la réalisation du projet devenait de plus en plus envisageable. Nous avons donc décidé de contacter Chœur de Gamers (CDG).

Frédéric Rochette, président de l’association, a été séduit par notre initiative et nous avons continuer à travailler ensemble pour valider le projet ainsi que le partenariat. L’année scolaire s’étant terminée avant la réalisation du projet, Clarisse et moi avons continué l’aventure, désireux de vouloir mener le projet jusqu’au bout. Elle s'occupait du côté graphisme, moi, du recrutement de streamers avec l’équipe CDG. Nous étions totalement impliqués dans chaque réunion pour donner nos avis. Nous avons également eu la chance de passer dans le live de clôture de l’événement, aux côtés de Benjamin Pruvost, Président du Directoire de la FRM, pour expliquer la genèse de notre projet.

Quelles compétences de votre cursus avez-vous utilisé dans le cadre de la réalisation de ce projet ?

D’abord, il a fallu faire tout un travail de recherche et d’information. L’objectif premier était de soumettre un dossier solide au comité de Nantes. L’expérience de tous les projets de présentation que nous avions réalisé auparavant nous a donc servi, c’est l’essence même de l’événementiel. Ensuite, réaliser une bonne prestation auprès du comité de Paris pour les faire adhérer au projet.

J’ajoute aussi que le travail d’équipe a été primordial. Cela nous a fait gagner du temps; Clarisse était douée en illustration, moi j’étais très à l’aise pour parler à l’oral et je connaissais le monde du streaming. Nous nous sommes donc servis de nos points forts. Mon expérience personnelle m’a beaucoup aidé, cela ajoutait de la crédibilité au projet car nous savions de quoi nous parlions.

Nous avons également pu mettre le projet en place, car nous avons aussi respecté ses contraintes, en l'occurrence un événement peu coûteux dans des conditions sanitaires compliquées. Pour cela il fallait donc être réaliste afin de concrétiser notre travail.

Concevoir et pérenniser des évènements, un atout pour votre projet professionnel ?

Évidemment ! Réaliser un événement sur lequel nous avons travaillé pendant près de 10 mois est un sentiment d’accomplissement et de fierté incroyable. Concernant mon avenir professionnel, ce sera un atout sur mon CV. J’ai étendu mon réseau en faisant la connaissance de nombreuses personnes. J’ai beaucoup appris sur le monde associatif et caritatif, sur le volontariat et le management. 

Quels sont vos projets pour la suite ?

Sans trop vous en dire, nous comptons continuer de travailler avec la FRM. Notre objectif était de lever des dons et de communiquer sur la Fondation et nous souhaitons continuer à travailler sur cet objectif afin de développer la notoriété de la FRM via un travail de fond sur Twitch. Cette plateforme nous permet notamment de toucher un nouveau public et d’innover en termes de communication, tout en fidélisant ce même public. L’avantage de la FRM, est qu’elle travaille sur toutes les pathologies, cela nous offre un panel d’information et de sensibilisation énorme sur lesquels travailler.

 

 

Les actu’Bachelor

Demande de documentation